Corporation des Pilotes
du Fleuve et de la Voie Maritime
du Saint-Laurent
 
| | | |
 
 
La voie maritime
« Accueil  
   
La voie maritime du Saint-Laurent entre Montréal et le lac Érié est gérée conjointement par la Corporation de gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent au Canada et la Saint Lawrence Seaway Development Corporation aux États-Unis. Elles opèrent 15 écluses, plusieurs canaux restreints, chenaux navigables ainsi que des ponts automobiles et ferroviaires. Cette voie maritime commerciale permet le transport par navire de millions de tonnes de marchandises diverses vers les grandes villes industrielles des Grands Lacs. Elle est vitale au commerce et à l’économie du Canada et des États-Unis.

Le secteur d’opération des pilotes membres de la Corporation débute à l’écluse de Saint-Lambert, contourne les rapides de Lachine via le canal de la Rive Sud, d’une largeur de 100 m, jusqu’à l’écluse de Côte Sainte-Catherine. De là, on poursuit le trajet dans le canal en passant le quai Baillargeon où de nombreux navires transbordent des chargements comme le gypse, sel, fertilisant, ferraille et du cargo général pour l’Arctique. Le canal contourne également la réserve indienne de Kahnawake jusqu’à sa sortie sur le lac Saint-Louis, au confluent du fleuve et de la rivière des Outaouais riche d'un écosystème diversifié d’oiseaux et de poissons. À l'extrémité ouest du lac, les navires doivent passer par les deux écluses de Beauharnois.
 
 
Le voyage se poursuit par le canal de Beauharnois qui alimente l’important barrage hydroélectrique du même nom. À la sortie ouest du canal, le port de Valleyfield se dessine avec ses installations pétrolière et chimique, port devenu un important lieu de transbordement pour les navires en direction de l’Arctique. On poursuit à travers le lac Saint-François, magnifique plan d’eau et site de nidification pour de nombreuses espèces d’oiseaux, notamment le grand héron. La navigation se poursuit à travers les îles Saint Lawrence, contourne la réserve indienne d'Akwesasne, la ville de Cornwall pour se terminer à l’écluse américaine de Snell.